Le Mouvement ‘Habad-Loubavitch


La Philosophie

‘Habad-Loubavitch est, à la fois, une philosophie, un mouvement et une organisation dont le dynamisme n’est plus à présenter

Opportunément, « Loubavitch » signifie en russe « la ville de l’amour fraternel ».Le terme « ‘Habad » est un acronyme hébraïque désignant les trois facultés intellectuelles traditionnelles que sont : ‘hokhmah – la sagesse, binah – la compréhension et daat – la connaissance. Ce système philosophique, qui se rattache à l’héritage de la mystique juive, enseigne la compréhension et la reconnaissance du Créateur, le rôle et la finalité de la création et l’importance de la mission unique de chaque créature. Cette philosophie guide l’individu dans ses efforts pour raffiner chacun de ses actes et chacune de ses émotions, au travers, précisément, de la sagesse, de la compréhension et de la connaissance.

Le terme « Loubavitch » est le nom de la ville de Russie Blanche, aujourd’hui en Belarus, où le centre du mouvement s’installa pendant plus d’un siècle. Opportunément, « Loubavitch » signifie en russe « la ville de l’amour fraternel ». Ce nom véhicule l’essence du message de responsabilité et d’amour que la philosophie ‘Habad adresse à tous.


Le Mouvement

Dès sa création il y a 250 ans, le mouvement ‘Habad-Loubavitch – qui est une branche du ‘Hassidisme – s’est étendu à travers la Russie et les pays limitrophes. Il apportait aux érudits les réponses qui leur échappaient jusqu’alors et, aux hommes et aux femmes du peuple, l’amour qui leur avait été dénié. Par la suite, la philosophie ‘Habad-Loubavitch et ceux qui s’y rattachent ont atteint quasiment toutes les parties du monde, apportant à tous une chaleur et une ouverture nouvelles.


La Direction

Aucun individu, aucun détail n’a été considéré insignifiant dans leur amour et leur dévouement.Le mouvement est guidé par les enseignements de ses sept dirigeants (« Rabbis »), dont le premier fut Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi (1745-1812). Ces maîtres de la tradition ont délivré des enseignements sur les points les plus fins de la mystique juive, créant ainsi un corpus littéraire fort de plusieurs milliers de volumes. Ils ont su incarner les vertus bibliques de piété et de responsabilité, ne se souciant pas uniquement du seul mouvement ‘Habad-Loubavitch, mais bien de la totalité de la vie, dans ses aspects spirituels autant que matériels. Aucun individu, aucun détail, si ténu soit-il, n’a été considéré insignifiant dans leur amour et leur dévouement.

Dans notre génération, le Rabbi de Loubavitch, Rabbi Mena’hem Mendel Schneerson (1902-1994), connu simplement comme « le Rabbi », a guidé le judaïsme profondément meurtri par les tragédies du XXème siècle vers la sécurité spirituelle, l’aidant à panser ses plaies et à surmonter le souvenir de l’horreur. Ainsi, il a sensibilisé le monde aux perspectives d’un avenir meilleur.


L’Organisation

Les origines de la structure actuelle du mouvement ‘Habad-Loubavitch remontent au début des années 1940 lorsque le sixième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Yossef Its’hak Schneerson (1880-1950), nomma son gendre et futur successeur, Rabbi Mena’hem Mendel, à la tête des branches éducative et sociale de l’organisation qu’il venait de mettre en place.

Guidé par son profond amour à l’égard de tous et animé d’un optimisme et d’un dévouement sans bornes, le Rabbi a engagé une quantité impressionnante de programmes sociaux et éducatifs, de services et d’institutions au service des communautés juives partout dans le monde ainsi que de toutes les populations des régions concernées. A titre d’exemple, le mouvement ‘Habad-Loubavitch mène une action caritative importante, et soutenue par les pouvoirs publics, au Brésil. Il a également joué un rôle non négligeable dans le déploiement des secours après le passage de l’ouragan Katrina en Louisiane et lors du Tsunami en Thaïlande.

Aujourd’hui, 4000 familles d’émissaires s’appliquent à plein temps à mettre en œuvre les principes et la philosophie nés il y 250 ans pour diriger 3300 institutions (et un personnel qui se chiffre dans les dizaines de milliers) consacrées au bien-être matériel et spirituel dans le monde.


Le Beth Habad Loubavitch de Normandie

Le Beth Habad Loubavtch Normandie fût créé en 2006, son but est de servir de manière impartiale les besoins spirituels et physiques de chaque membre de la communauté indépendamment de sa pratique, connaissance ou éducation, partout où lui ou elle peut être, avec compréhension et avec amour.

Au moyen d'une combinaison rare qui mélange le judaïsme traditionnel avec les techniques modernes de nos jours, Habad a trouvé la formule pour développer un raccordement avec les plus aliéné de nos frères et sœurs et pour augmenter leurs perspectives. En réveillant un intérêt intellectuel et/ou émotif pour notre foi et tradition, Habad-Loubavitch est devenue le plus grand canal pour relier nos frères avec leurs racines juives et rétablit les étincelles de notre conscience dans les cœurs et les esprits de chacun.

*

Habad est consacré au rétablissement et au renforcement de notre foi, nos principes, notre identité, notre engagement et notre fierté.

Le Beth Habad (« la Maison Habad ») c’est un centre unique et vibrant, fournissant une maison en dehors de sa maison pour n'importe quel homme, femme ou jeune qui rentre à travers ses portes. C'est Rabanims, son personnel et ces volontaires sont des pionniers dans le sens le plus littéral, marchant un chemin et montrant la manière d'apporter la lumière et la joie de la Torah et de notre tradition à tous. L'acceptation de chaque personne, indépendamment de leur niveau d'engagement ou de pratique religieux, est devenue une marque déposée de Habad. Et en mélangeant des valeurs traditionnelles avec des techniques modernes de nos jours, nous avons réussis à atteindre même les plus aliénée, les aidants à apprécier leurs racines et les identifier avec leur Judaïsme avec fierté.